George Condo parle de peintures qu’il a appelées toiles en expansion. Nous prenons l’exemple de Dancing to Miles, une œuvre de 1985 appartenant à la Collection Broad. Condo compare ce style spécifique à la composition musicale et à l’idée de variation. Et cela peut être lié au concept philosophique de Rhizome, une image de pensée appréhendant les multiplicités, développé par Gilles Deleuze et Félix Guattari, ce dernier ayant été un ami de l’artiste.


George Condo parle de peintures qu’il a appelées toiles en expansion. Nous prenons l’exemple de Dancing to Miles, une œuvre de 1985 appartenant à la Collection Broad. Condo compare ce style spécifique à la composition musicale et à l’idée de variation. Et cela peut être lié au concept philosophique de Rhizome, une image de pensée appréhendant les multiplicités, développé par Gilles Deleuze et Félix Guattari, ce dernier ayant été un ami de l’artiste.


George Condo donne ses conseils aux jeunes artistes sur la façon de trouver leur propre voie, leur propre identité. En comparant plusieurs périodes de peinture, en se référant à Picasso, Matisse, Cézanne, Yoko Ono ou Lawrence Weiner, Condo affirme que le défi est de se libérer de toutes les conventions académiques pour trouver son propre style. L’important est d’être honnête dans son travail et de suivre une réflexion qui prenne en compte le croisement de plusieurs formes d’art.


George Condo gives advices to young artists on how to find their own way, their own self. Comparing several periods in painting, referring to Picasso, Matisse, Cézanne, Yoko Ono or Lawrence Weiner, Condo stands that the challenge is to break free from all the trending academic conventions to find his own style. The important thing is to be honest in his work and to follow a thought process that takes into account the crossroads between several forms of art.


George Condo arrive chez son frère à Boston et y travaille dans un atelier de sérigraphie. Il rencontre alors Mark Dagley qui lui propose de rentrer dans son groupe punk. Entre concerts sur le campus de Harvard et dans des clubs alternatifs de New York où il rencontre Basquiat, Condo décide de déménager définitivement dans la Grosse Pomme fasciné par son énergie artistique.

Sa culture littéraire et ses compétences en sérigraphie le mènent jusqu’à l’atelier d’Andy Warhol où il travaille comme assistant. Très ami avec Basquiat, il fréquente le milieu underground, les premiers rappeurs et artistes graffiti. Il peint beaucoup et commence à exposer ; Keith Haring et Warhol achètent ses toiles.

Souhaitant développer son propre style et se démarquer du courant new yorkais du moment mené par Schnabel ou David Salle, il part pour l’Europe. Là il découvre les toiles de maîtres au Louvre et au Prado et fréquente les milieux littéraires et philosophiques de Paris. Il développe alors le Réalisme Artificiel qui définira son oeuvre des vingts années qui suivront.


George Condo arrives at his brother’s home in Boston and works in a silkscreen factory. He then meets Mark Dagley who offers him to join his punk band. Between concerts on the Harvard campus and alternative clubs in New York where he meets Basquiat, Condo decides to move permanently in Big Apple, fascinated by its artistic energy.

His literary culture and silkscreen skills leads him to Andy Warhol’s studio where he works as an assistant. Very good friend with Basquiat, he frequents the underground milieu and meets the first rappers and graffiti artists. He paints a lot and begins to exhibit; Keith Haring and Warhol buy his paintings.

Wishing to develop his own style and to stand out from the current New York trend led by Schnabel or David Salle, he leaves for Europe. There he discovers the old masters in the Louvre and the Prado and rub shoulders with the literary and philosophical intellectuals of Paris. He then develops the Artificial Realism, a style that will define his work for the next twenty years.